Musiciens de l’Ennéagramme

6 : La musicienne loyale

Pour tous mes amis auteurs, cette fille est pour vous !

*Recherche de l’Institut de l’Enneagramme

“Le type engagé, orienté vers la sécurité. Les Six sont fiables, travailleurs, responsables et dignes de confiance. Excellents “dépanneurs”, ils prévoient les problèmes et encouragent la coopération, mais ils peuvent aussi devenir défensifs, évasifs et anxieux – courant sur le stress tout en s’en plaignant. Elles peuvent être prudentes et indécises, mais aussi réactives, défiantes et rebelles. Elles ont généralement des problèmes de doute de soi et de suspicion. Le meilleur d’eux-mêmes : stables et autonomes, ils défendent courageusement leurs intérêts et ceux des autres*.

"Peur fondamentale : être privé de soutien et de conseils.
"Désir fondamental : avoir la sécurité et le soutien.

“Motivations clés : Vouloir être en sécurité, se sentir soutenu par les autres, avoir de la certitude et être rassuré, tester l’attitude des autres à leur égard, lutter contre l’anxiété et l’insécurité “*.

Rencontrez Louisa Pearson : Musicienne de l’Ennéagramme 6

(Sœur Pearson #4)

Consultez le tableau Pinterest de Louisa !

Favoris :

Couleur : Vert

Instrument : Piano

Musique : Classique

Boisson : Chocolat chaud à la menthe poivrée

Nourriture : Brownies à la menthe

Musicien : Chopin

Forme d’art : Littérature :

Saison : Hiver

Sens : Odorat :

Langue d’amour : Cadeaux

Introduction au livre de Louisa

La porte s’ouvrit en grinçant et Victoria aperçut Louisa, sa sœur de quatorze ans, blottie dans le lit à baldaquin, un livre à la main. Ses cheveux bruns pendaient longuement sur sa chemise de nuit molletonnée.

Victoria se dirige vers le lit. “Louisa, pourquoi es-tu réveillée ?”

Louisa a posé son livre. “Stella voulait dormir, mais je n’étais pas fatiguée”.

Un rire s’échappe des lèvres de Victoria. “Stella n’a que neuf ans, et elle a besoin de dormir. Toi aussi.”

Les yeux verts de Louisa brillent. “Je ne pouvais pas m’arrêter de lire. Pas au milieu de l’histoire.”

La couette en forme d’oreiller l’appelait, alors Victoria s’est allongée à côté de sa sœur. “Compréhensible.”

“Comment était le concert ?” Louisa a remué ses pieds sous la mer de cramoisi chatoyant.

“Le Tchaïkovski était incroyable. L’interprétation du professeur Chang m’a époustouflée.”

“C’est une musicienne fabuleuse”, a dit Louisa. “Mais je ne comprends pas comment elle peut jouer un solo devant tous ces gens.” Elle a frissonné.

“Je suis sûre qu’on s’y habitue avec les années. Les musiciens formés à New York ont la peau dure.”

Le visage de Louisa s’est décomposé. “Tu seras comme le professeur Chang quand tu iras à New York.”

Victoria se tend pour caresser les longs cheveux de Louisa. Les tresses soyeuses glissent entre ses doigts comme du beurre. “Je te promets que je ne t’oublierai pas. Tu vois ?” Victoria a sorti la boîte de chocolat de sa poche. “Je me suis souvenue.”

Louisa a fermé les yeux et a respiré. “Ça sent délicieusement bon. Comme la menthe.”

“Ton préféré.”

Lorsque Victoria ouvrit la porte d’entrée en grinçant, un tourbillon de notes assaillit ses oreilles. La tonalité mineure du morceau de piano donnait un ton sinistre à l’atmosphère, approprié pour la nuit. Le niveau de difficulté dépassait celui d’un novice. Ça doit être maman. Pour une raison inexplicable, la musique a attiré Victoria, comme si elle l’appelait à rejoindre la frénésie musicale.

L’obscurité enveloppait la pièce comme un rideau. Une lampe dans un coin et une bougie à côté du piano étaient les seules sources de lumière.

Bien que les notes aient volé comme des chauves-souris quelques instants auparavant, elles se sont évanouies dans le néant.

Lorsque Victoria atteint le piano, elle prend une rapide inspiration à la vue de la musicienne. “Louisa, je croyais que tu étais maman.”

7 : La musicienne enthousiaste

Amenez la vie de la fête ! L’Enneagramme 7 est une explosion !

*Recherche de l’Institut de l’Enneagramme

“Les sept sont extravertis, optimistes, polyvalents et spontanés. Enjoués, pleins d’entrain et pratiques, ils peuvent aussi mal utiliser leurs nombreux talents, devenir trop étendus, dispersés et indisciplinés. Elles sont constamment à la recherche d’expériences nouvelles et excitantes, mais peuvent être distraites et épuisées à force d’être toujours en mouvement. Elles ont généralement des problèmes d’impatience et d’impulsivité. Au mieux de leur forme : elles concentrent leurs talents sur des objectifs valables et deviennent appréciatives, joyeuses et satisfaites.

"Peur fondamentale : être privé et souffrir "*.
"Désir fondamental : être satisfait et content - voir ses besoins satisfaits "*.

“Motivations clés : Ils veulent conserver leur liberté et leur bonheur, éviter de passer à côté d’expériences enrichissantes, se tenir excités et occupés, éviter et évacuer la douleur “*.

Rencontrez Stella Pearson : Musicienne de l’Ennéagramme 7

(Sœur Pearson #5)

Regarde le tableau Pinterest de Stella !

Favoris :

Couleur : Rose

Instrument : Chanteur :

Musique : Pop

Boisson : Shirley Temple

Nourriture : Cupcakes

Musicienne : Taylor Swift

Forme d’art : Danse :

Saison : Été

Sens : Toucher :

Langue d’amour : Physical Touch

Introduction du livre de Stella

Les yeux de Victoria dérivent de la page vers Adrienne, qui se tient dans l’entrée, accompagnée de leur plus jeune sœur.

“Que penses-tu de mon costume de danse ?” Stella, 12 ans, virevoltait dans un justaucorps blanc à paillettes roses, un tutu duveteux et des chaussons de danse. Ses cheveux blonds brillants étaient attachés en arrière dans un chignon épais. “Adrienne a cousu les touches finales pour moi.”

Victoria a posé son crayon. “Stupéfiant.”

Stella a dansé sur la pointe des pieds jusqu’au piano et a étalé son tutu sur le banc.

Pour conclure le medley de Tchaïkovski, Stella est montée sur scène sur la pointe des pieds pour interpréter “Dance of the Sugarplum Fairy”. Elle se déplace avec tant de grâce et d’assurance que Victoria ne peut s’empêcher d’admirer le talent de sa sœur.

Victoria a guidé l’hippopotame jusqu’à sa place dans les coulisses pendant que Stella chantait la première partie de “I Want a Hippopotamus for Christmas”.

Au milieu de la chanson, Victoria a donné à l’hippopotame une légère poussée sur la scène. Le public a hurlé de rire. Stella a saisi le visage de l’hippopotame et a déposé un énorme baiser sur son nez gargantuesque.

8 : Le musicien challenger

Si vous ne l’avez pas encore fait, consultez mon introduction à la série des musiciens de l’ennéagramme !

*Recherche de l’Institut de l’Enneagramme

“Les huit sont sûrs d’eux, forts et affirmés. Ils sont protecteurs, ingénieux, francs et décisifs, mais peuvent aussi être égocentriques et dominateurs. Les huit ont le sentiment qu’ils doivent contrôler leur environnement, en particulier les gens, et peuvent parfois se montrer conflictuels et intimidants. Le huit a généralement du mal à maîtriser son tempérament et à s’autoriser à être vulnérable. Au mieux de leur forme : maîtrisant leur destin, ils utilisent leur force pour améliorer la vie des autres, devenant ainsi héroïques, magnanimes et inspirants*.

"Peur fondamentale : être blessé ou contrôlé par les autres.
"Désir fondamental : se protéger (contrôler sa vie et son destin).
et de leur destin) "*

“Motivations clés : Vouloir être autonome, prouver sa force et résister à la faiblesse, être important dans son monde, dominer l’environnement et garder le contrôle de sa situation “*.

Réponse au livre The Road Back to You

Rencontrez Franklin Curtis : musicien de l’Ennéagramme 8

Consultez le tableau Pinterest de Franklin !

Favoris :

Les couleurs : Noir et blanc, parce que c’est comme ça qu’il voit le monde.

Instrument : Violon

Musique : Classique moderne

Boisson : Café froid

Aliments : Chou frisé

Musicien : Heifetz

Présentation du livre de Franklin

Citation de mon rédacteur en chef : “Je sais que je suis censée le détester, mais il a les meilleures répliques !”

Victoria jeta un coup d’œil à Adrienne, qui s’était installée à côté du hipster à sa droite, Franklin Curtis. Les poils du bras de Victoria se hérissaient rien qu’en le regardant dans son fedora et son jean moulant. Son partenaire depuis la première année, les deux s’étaient battus chaque année pour la première place de leur section lors des redoutables auditions de l’orchestre. Victoria gagnait, puis Franklin, puis Victoria, puis Franklin.

Franklin lui a adressé un sourire. Elle a serré les dents. Leur insupportable compétition durait depuis des années, mais cette année, leur dernière année, elle devait arriver en tête. Elle a levé le menton. Personne ne lui enlèvera sa précieuse place de premier violon.

“Ouais, Victoria”, a dit Franklin. Sa voix dégoulinait de dédain. “Je vais m’asseoir comme premier violon pour cette fois. Nous ne voudrions pas que quelque chose… interfère avec votre solo.” Il a resserré sa prise sur l’arc qu’il tenait dans sa main. “Une seule fausse note et ta chance de gagner le concours de concerto sera…” Il a claqué des doigts. “Je répète mon concerto depuis des mois. Et vous ?”

“I…” Victoria a baissé les yeux.

“C’est ce que je pensais.” Son rire dur a percé l’air. “Tu n’as même pas commencé. Tu as été trop occupée à garder ta famille géante ?”

“Laisse tomber, Franklin.” Jerry se tenait derrière Victoria, son arc à quelques centimètres de la poitrine de Franklin. Depuis combien de temps était-il là ? “Elle s’est entraînée tout l’été. Plus que je ne peux en dire pour toi.” Ses yeux ont balayé le visage décharné de Franklin. “Tu étais défoncé pendant au moins la moitié de l’été.”

Franklin a croisé le regard de Jerry, les traits durs, les yeux injectés de sang. “Tu ne sais rien de tout ça. Tu ne veux pas avoir de problèmes avec maman, n’est-ce pas ?”

Jerry a levé un poing fermé, mais Victoria a attrapé son poignet.

“Recule, Franklin,” dit Jerry en serrant les dents.

Franklin a repoussé Jerry. “D’accord. Mais nous verrons qui est le meilleur joueur en avril. Victoria ne peut pas rester au sommet pour toujours.” Il a ri d’un rire froid et cruel.

9 : Le musicien pacificateur

Pour varier les plaisirs, je commence mon introduction aux musiciens de l’ennéagramme par le 9 et je descends jusqu’au 1 au cours des prochains mois. Restez à l’écoute !

*Recherche de l’Institut de l’Ennéagramme

“Les Neufs sont acceptants, confiants et stables. Ils sont généralement créatifs, optimistes et solidaires, mais peuvent aussi être trop disposés à suivre les autres pour maintenir la paix. Ils veulent que tout se passe bien et sans conflit, mais ils peuvent aussi avoir tendance à être complaisants, à simplifier les problèmes et à minimiser tout ce qui les dérange. Elles ont généralement des problèmes d’inertie et d’entêtement. Le meilleur d’eux-mêmes : indomptables et ouverts à tous, ils sont capables de rapprocher les gens et de résoudre les conflits.

"Peur fondamentale : la perte et la séparation.
Désir fondamental : avoir une stabilité intérieure "paix de l'esprit""*

“Principales motivations : Veulent créer l’harmonie dans leur environnement, éviter les conflits et les tensions, préserver les choses telles qu’elles sont, résister à tout ce qui pourrait les bouleverser ou les perturber “*.

Rencontrez Matt Deiter : Enneagramme 9 Musicien

Pour ceux d’entre vous qui aiment Pinterest, jetez un coup d’œil au tableau de Matt !

Favoris :

Couleur : Marron

Instrument : Guitare

Musique : Country

Boisson : Bière

Nourriture : Steak

Musicien : Kenny Chesney

Présentation du livre de Matt :

Un grand type aux cheveux ondulés chantait en grattant une guitare sur la scène en bois. Son baryton et ses expressions faciales animées attirent l’attention de plusieurs filles qui gloussent. Bien sûr. Elles tombent toujours sous le charme des guitaristes. Pourquoi personne ne remarque les violoncellistes de temps en temps ? Au moins, la voix de ce type était naturelle, sincère et, au grand soulagement de Jerry, accordée.

La musique s’est arrêtée, et Jerry a tourné la tête juste à temps pour voir le guitariste blond s’approcher de leur canapé. Les muscles de son estomac se sont contractés. Il était là pour lui voler ses filles.

“Je suppose que vous êtes tous musiciens ?” Le type a désigné leurs instruments, sa voix épaisse avec un accent texan.

Adrienne lui a adressé un sourire radieux. “Oui, nous avons donné un concert plus tôt dans la soirée.”

Il a souri en retour, révélant de belles dents blanches. “Mon nom est Matt. Est-ce que l’un d’entre vous joue du violon ?”

Victoria a roulé les yeux. “Je joue du violon.”

Bien. Au moins elle ne semblait pas trop enamourée par le guitariste suave.

Battant ses longs cils, Adrienne a posé sa main sur le bras de Matt. “Je peux jouer du violon.”

Les biceps musclés de Matt se sont contractés tandis qu’il caressait son menton poilu. “Tu veux te joindre à moi pour ma prochaine chanson ?”

“Tu veux dire improviser ?” Le visage d’Adrienne s’est décomposé.

“Bien sûr.” Il a agité une grande main dans l’air. “C’est facile. Il suffit de suivre mes indications.”

Le regard d’Adrienne se promène entre le guitariste et son instrument, un air d’incertitude sur le visage.

“Et toi ?” Matt s’est tourné vers Jerry. “De quoi joues-tu ?”

Jerry a sursauté, surpris que le gars s’intéresse à lui. Il a tapoté son grand étui. “Du violoncelle.”

“Pouvez-vous jouer une ligne de basse décente ?” Matt a demandé.

“Bien sûr.” Jerry a haussé les épaules.

Matt lui a tapé dans le dos. “Alors pourquoi tu ne te joins pas à nous, aussi ?”

Ça ne peut pas faire de mal d’essayer. “Je suppose que je vais essayer.” Jerry s’est levé du canapé pour suivre le guitariste. Peut-être qu’il marquerait des points en jouant avec lui.

Le trio a grimpé sur la scène, instruments en main.

Introduction

Série Musiciens de l’Ennéagramme

Bonne année, amis musiciens ! Je voulais vous parler de la nouvelle série de billets que je vais lancer en 2021.

Il y a quelques années, j’ai écouté l’épisode du podcast d’écriture de K.M. Weiland sur la façon dont les auteurs peuvent utiliser l’ennéagramme pour aider à typer les personnages. À l’époque, je n’en étais encore qu’au stade de la planification de mon roman, et cette idée m’a séduite, car elle me permettait de rendre mes personnages plus réels. Je me suis donc plongé dans la description des personnages et les entretiens pour trouver mes neuf étudiants, chacun représentant un type de personnalité différent dans le monde de la musique.

Après presque deux ans, je suis ravie de pouvoir enfin partager ces personnages avec vous ! Chaque mois jusqu’au lancement de mon livre, je publierai un ou deux articles sur chacun de mes personnages musicaux. Même si vous n’êtes pas un fan de l’ennégramme, j’espère que vous aurez autant de plaisir à rencontrer ces personnages que j’en ai eu à les créer.

Je tiens à préciser que je ne suis en aucun cas un expert de l’ennéagramme. Pour une approche plus scientifique, consultez le site de l’Enneagram Institute. J’ai également aimé écouter The Road Back to You pour en savoir plus sur chacun des neuf types. Je le recommande vivement !

Mes réactions à chaque type pendant que je lisais le livre :

Gardez à l’esprit que les gens, comme les personnages littéraires, sont plus qu’un numéro ou un type. Cependant, je pense que l’ennéagramme peut nous éclairer sur les différentes façons dont les gens se présentent. Peut-être pouvons-nous mieux nous entendre si nous connaissons les paramètres et les valeurs de l’autre personne.

Merci de m’accompagner dans ce voyage musical !